•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mardi 8 juin 2021

Des éprouvettes et des hommes avec Jean-Eric Ghia

Pas de lien entre la péridurale et l’autisme, selon une étude manitobaine

Publié le 8 juin 2021
Elizabeth Wall-Wieler
Elizabeth Wall-Wieler, professeure adjointe au Département des sciences de la santé communautaire de l'Université du Manitoba.PHOTO : Gracieuseté d'Elizabeth Wall-Wieler

Dans sa chronique Des éprouvettes et des hommes, Jean-Eric Ghia s'intéresse à une étude manitobaine qui a établi que le recours à la péridurale lors de l'accouchement n'augmente pas le risque de développement du trouble du spectre de l'autisme chez l'enfant.

La communauté scientifique essaie depuis de nombreuses années de déterminer les facteurs de risque de l’apparition du trouble du spectre de l’autisme, un diagnostic que recevra 1 enfant sur 66 au Canada, indique Jean-Eric Ghia. Ces facteurs pourraient par exemple être d’ordre génétique, maternel, neurologique, ou encore être liés aux conditions dans lesquelles se déroule l’accouchement, précise-t-il.

Une étude californienne, hautement critiquée, a suggéré un lien potentiel entre l’utilisation de la péridurale et le développement du trouble du spectre de l’autisme. Or, cette étude ne prenait pas en compte d’autres facteurs qui auraient pu avoir une influence sur les résultats, signale le chroniqueur.

Cette étude vient d’ailleurs d’être invalidée par les travaux menés par Elizabeth Well-Wieler, professeure adjointe au Département des sciences de la santé communautaire de l’Université du Manitoba.

L’étude de 123 000 dossiers anonymes de premières naissances par voie vaginale au Manitoba entre 2005 et 2016 a permis de démontrer que l’incidence légèrement plus élevée (2,1 % contre 1,7 %) du développement du trouble du spectre de l’autisme chez les enfants nés à la suite d’un accouchement avec péridurale était liée à d’autres facteurs, comme des facteurs socio-économiques, les antécédents médicaux de la mère, l’état de celle-ci pendant la grossesse ou encore les conditions de l’accouchement autres que la péridurale.