•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 13 mai 2021

Comment rééquilibrer les charges parentales ?

L'équilibre des responsabilités parentales en pandémie, une tâche difficile

Publié le 13 mai 2021
Un enfant, le visage à moitié masqué fait ses devoirs.
La plupart des hommes et des femmes interrogés ont déclaré que les femmes s'occupaient en majorité de l'éducation des enfants à la maison.PHOTO : Radio-Canada / Tyson Koschik

Le retour à l'enseignement à distance pour les élèves de la maternelle à la 12e année des villes de Winnipeg et Brandon ajoute une responsabilité supplémentaire à de nombreux parents, et particulièrement aux mères.

D’ailleurs, les résultats d’une enquête de Statistique Canada effectuée en juin 2020 ont démontré que 64 % des femmes sondées sont responsables de l’enseignement à domicile ou de l’aide aux devoirs, contre 19 % des hommes.

Chez les hommes interrogés, 46 % confirment que l’enseignement à domicile est surtout la responsabilité de leur conjointe.

Selon Danica Audette, chef de secteur et conseillère dans le secteur entraide et counseling à Pluri-elles, ce constat peut s’expliquer par le modèle social des pères, c'est-à-dire que le rôle que les papas avaient avant, dans le passé, se perpétue. En effet, ils n'étaient pas impliqués dans l’éducation des enfants et n’ont pas mis la main à la pâte, indique-t-elle.

Le fait aussi qu’il existe, encore de nos jours, plus de femmes dans l'enseignement porte la responsabilité de l’éducation des enfants vers les femmes, ajoute-t-elle. Elle note cependant que de plus en plus d'hommes s'impliquent dans l’éducation des enfants.

Réticence, crainte de me pas être à la hauteur et ne pas se sentir outiller sont quelques-unes des raisons qui favorisent le déséquilibre des charges parentales, énumère Danica Audette.

Pour établir un équilibre, elle suggère le dialogue entre couple et famille pour pouvoir répartir les tâches. Poser des questions, se poser des questions peut aussi aider, dit-elle. Trouver ou identifier des outils pour mettre en confiance peut également s'avérer utile, ajoute-t-elle.

« Il faut avoir confiance », soutient-elle. « Dans l’éducation des enfants, on sait que nous n’avons pas tous les outils comme parent pour aider les enfants, mais si on part sur une base d’avoir et de vouloir bien faire, les enfants vont aussi nous aider […] et le travail peut être fait. »

Danica Audette rappelle que l’organisme Pluri-elles offre de l’appui aux familles et du counseling aux parents, couples et enfants.