•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 12 mai 2021

Feu de forêt  :  la municipalité de Piney en état d'urgence

Feu de forêt dans la municipalité de Piney, témoignage d’une résidente de Woodridge

Publié le 12 mai 2021
Un avion-citerne déverse de l'eau sur un feu de forêt.
La cause du feu fait l'objet d'une enquête.PHOTO : Fournie par Jean-Claude Normandeau

La municipalité rurale de Piney, dans le sud-est du Manitoba, a déclaré dimanche l'état d'urgence en raison d'un feu de forêt qui fait rage depuis samedi.

« En ce moment, les flammes sont assez loin, mais samedi nous pouvions voir une rougeur dans la forêt », mentionne Mona Collette, résidente de Woodridge depuis le début des années 2000.

Sortie à l’extérieur, tôt mercredi matin, elle décrit que tout est encore calme. « J’entends que les oiseaux, dit-elle. J’imagine que les bulldozers et les bombardiers n’ont pas encore commencé leur travail ce matin. »

Selon la résidente, c’est vers 9 h que les avions-citernes devraient recommencer à survoler la région où l’incendie sévit.

Elle raconte que la région brûlée est longue et large et qu’il est encore possible de voir de la fumée à certains endroits.

« Mardi soir, j’ai entendu dire que les pompiers du village surveillaient une maison à proximité du feu », raconte madame Collette qui ajoute que la communauté demeure sur le qui-vive et surveille l’orientation et la force des vents, l’élément météorologique qui inquiète résidents et pompiers.

Bien que la communauté demeure aux aguets, Mona Colette indique que « les gens sont prêts ».

« Nos petits sacs de vêtements et nos papiers importants sont prêts. »

—  Mona Collette, résidente de Woodridge

La communauté est bien organisée, ajoute-t-elle. Elle précise que dans ce genre de situation, des groupes ont été créés pour faire des appels dans le cas d’évacuation ou d’alerte à l’évacuation.

Pour sa part, elle fait partie d’un comité de bénévoles qui préparent deux repas par jour aux pompiers sur place qui tentent de combattre l’incendie de forêt. Elle mentionne qu’un total de 58 repas ont été offerts.

Mme Collette est reconnaissante des efforts des pompiers dévoués et souhaite fortement que la situation soit contrôlée prochainement.