•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 5 mai 2021

Passeport vaccinal, la solution à la reprise du tourisme?

Passeport vaccinal : la solution à la relance touristique?

Publié le 5 mai 2021
Gros plan sur une main tenant un téléphone avec une application attestant que le porteur du certificat a été vacciné contre la COVID-19.
Pour retrouver une certaine normalité, certains pays ont recours au passeport vaccinal.PHOTO : Getty Images / Onfokus

Le certificat de vaccination contre la COVID-19 sera un incontournable pour les voyageurs au cours des prochains mois. L'agente de voyage indépendante Shirley Noël croit qu'une fois instaurée, cette preuve de vaccination sera irrévocable.

Malgré le fait que l’on voit une reprise du tourisme à l’international, elle affirme que la quarantaine de 14 jours des voyageurs qui reviennent au Canada doit être levée avant que les Manitobains et même les Canadiens reprennent de nouveau les voyages.

Après de nombreux remboursements, annulations et changements de plans de voyages de ses clients, Shirley Noël dit qu’elle commence à effectuer des réservations de séjour pour la fin de l’année 2021 et le début de l’année 2022.

« On commence à voir la lumière [au bout du tunnel]. »

—  Shirley Noël, agente de voyage indépendante située à Sainte-Anne

Des croisières aux États-Unis doivent reprendre d’ici juillet, affirme Shirley Noël qui note que des compagnies de croisière exigent désormais que leurs passagers aient reçu deux doses de vaccin avant d’embarquer sur leurs bateaux.

Bien que l’agente de voyage croit que ce certificat de vaccination aidera la relance du tourisme mondial, elle voit aussi des désavantages dans l’implantation d’un système comme tel.

Elle évoque notamment les personnes aux prises avec des problèmes de santé qui ne peuvent être vaccinées. Elle ajoute que le passeport vaccinal soit une application mobile qui ne convient pas à tous, et élimine une certaine clientèle qui n’a pas d’appareil portatif.

D'ailleurs, elle croit que l’arrivée de cette preuve de vaccination changera la donne des assureurs. « Je n’ai aucun doute », dit-elle. « Les assureurs exigeront des voyageurs un carnet de vaccins à jour pour qu’ils soient couverts. »