•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du lundi 3 mai 2021

COVID-19  :  à quand la vaccination des enfants et des adolescents ?

Les enfants pourront-ils être vaccinés d’ici l’automne ?

Publié le 3 mai 2021
Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.
Le gouvernement du Québec s'est fixé pour objectif d'avoir vacciné tous les jeunes de 12 à 17 ans contre la COVID-19 d'ici la prochaine rentrée scolaire. Aucun plan n'a encore été dévoilé pour les enfants manitobains. PHOTO : getty image/istockphoto

Le Manitoba s'attend à avoir vacciné la majorité de la population adulte d'ici le mois de juillet contre la COVID-19. Pour les enfants manitobains, la date demeure toutefois incertaine.

Pour le moment, les vaccins disponibles n’ont pas été approuvés pour les enfants. Santé Canada a autorisé l’utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech chez les personnes de plus de 16 ans et les vaccins Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

La microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine, Caroline Quach, indique que Santé Canada étudie les données des essais cliniques du vaccin Pfizer-BioNTech chez les 12 à 15 ans et, selon elle, il devrait y avoir une homologation sous peu.

« On a l’impression que les 12-17 ans vont pouvoir être vaccinés avant le retour en classe à l’automne », mentionne Caroline Quach.

« Pour les 6 mois à 12 ans, les études sont en cours présentement », poursuit-elle. « Probablement que nous aurons des résultats plus tard cette année, donc fin 2021. C'est sûr que pour le primaire, on ne s’attend pas d’emblée à avoir un programme de vaccination avant la rentrée scolaire, mais vers la fin 2021, début 2022, c’est possible que l’on puisse offrir un programme [de vaccination]. »

Immunité collective : des jeunes devront être vaccinés

À l’heure actuelle, des experts estiment qu'un taux de vaccination de plus de 85 % de la population permettrait d'atteindre une immunité collective durable contre la COVID-19.

Les enfants représentent 20 % de la population canadienne, précise la microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine, qui croit que la vaccination d’une partie des plus jeunes doit avoir lieu pour atteindre l’immunité collective. Selon elle, le contrôle de la contamination dans la population pourra permettre un retour en classe sans masque et le retour des activités parascolaires sans se limiter à la bulle classe.

« En même temps, cela va leur permettre de retourner à une vie plus normale et de diminuer les risques d’infection et de complications à long terme », ajoute Caroline Quach. « Les enfants ont absolument besoin de retrouver leurs activités pour s’épanouir et vivre un peu. »