•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 22 avril 2021

Des employés d'écoles pourront obtenir le vaccin contre la COVID-19

Vacciner les enseignants pour atténuer leur anxiété

Publié le 22 avril 2021
Une personne reçoit une dose de vaccin contre la COVID-19 dans un centre de vaccination au volant de Saskatoon.
Les enseignants demandent au gouvernement provincial de faciliter leur vaccination. (archives)PHOTO : Radio-Canada

Le personnel des écoles du Manitoba se fera vacciner dans les prochaines semaines, s'il habite ou travaille dans une zone désignée à risque. La province doit précider, vendredi, quelles seron les zones désignées.

« On sait qu’il y a beaucoup de cas à Winnipeg, mais on ne sait pas si nous, comme enseignants à Winnipeg, nous allons faire partie de ce groupe [prioritaire] », indique Joëlle Livingston-Piché, enseignante au niveau secondaire au Collège Louis-Riel (CLR).

« En tant qu’enseignants, nous sommes exposés à beaucoup de jeunes chaque jour. […] On enseigne entre 50 à 80, même 90 élèves par semaine, c’est quand même beaucoup de familles auxquelles nous sommes exposées », précise Joëlle Livingston-Piché.

L’enseignante raconte que l’année scolaire a été difficile, avec les adaptations aux mesures sanitaires et autres défis. Elle exprime toutefois que sa grande peur est celle d’infecter les membres de sa famille et ses élèves.

« Oui, il y a certainement eu des moments de stress chaque fois qu’il y a des cas [dans notre école] », dit-elle. « On se demande si on se met ou si on ne met pas nos familles à risque. »

À son avis, le personnel scolaire veut être protégé le plus tôt possible.

« C’est déjà une année scolaire très difficile, cela enlèverait une certaine anxiété. »

—  Joëlle Livingston-Piché, enseignante au niveau secondaire CLR

Vendredi, les zones géographiques ciblées seront connues. Toutes les personnes de plus de 18 ans qui habitent dans ces secteurs pourront se faire vacciner. Les personnes qui y travaillent sans y habiter, et qui y sont en contact avec le public, seront aussi admissibles. Elles pourront prendre rendez-vous à compter de vendredi.