•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 21 avril 2021

Des clubs anglais se retirent de la Super ligue de soccer

La création d’une Super Ligue européenne de soccer suscite l’indignation

Publié le 21 avril 2021
Le trophée de la Ligue des champions de l'UEFA
Le trophée de la Ligue des champions de l'UEFAPHOTO : Getty Images / Denis Doyle

Le projet de Super Ligue européenne a suscité bien de l'indignation de part et d'autre quelques heures seulement après son officialisation.

« C’est honteux, c’est scandaleux! », lance d’emblée l’entraîneur des gardiens de but de l'équipe Valour FC, Patrick Di Stefani.

« Il faut comprendre le foot, le soccer comme on dit ici, c’est vraiment quelque chose de social », ajoute-t-il. « La plupart des clubs ont pris naissance soit dans de petits villages ou à la suite d’un repas dans un petit café entre copains. »

« Dans les dernières 48 heures, ce sont trois petits riches qui ont voulu jouer aux plus malins en imposant l’argent, poursuit-il. Et voilà, ça ne fonctionne pas comme ça! Ils se sont assis sur la mauvaise chaise. »

Patrick Di Stefani réitère que ce n’est pas un droit de participer à la Ligue des champions, les clubs doivent batailler pour y être inclus.

« On n’arrive pas là avec un carnet de chèques pour y déposer quelques millions! »

—  Patrick Di Stefani, entraîneur des gardiens de but de l'équipe Valour FC

Pour l’adepte de soccer et de foot européen, la beauté de ce sport réside dans le fait de permettre à des petits clubs de deuxième, troisième et quatrième division de faire leurs preuves, de réaliser des exploits pour atteindre le plus haut niveau. Il donne l’exemple des clubs amateurs, formés parfois de joueurs qui sont facteurs, libraires, qui ne vivent pas de foot, et qui gagnent une coupe et jouent dans la cour des grands l’année suivante.

« C’est ça la magie du foot, ce n’est pas la magie en bourse! »

—  Patrick Di Stefani, entraîneur des gardiens de but de l'équipe Valour FC

La création d’une Super Ligue peut-elle nuire au développement du soccer féminin ? « tout à fait », croit Patrick Di Stefani qui avance cela ferait reculer le foot féminin européen.

« Il n’y aurait plus de place pour ces petits clubs », dit-il. « Ce sont des critères honteux et scandaleux. Le riche ne peut pas continuer à dominer parce qu’il a un carnet de chèques. »

Selon lui, l'inclusion doit passer par un retour aux fondements, c’est-à-dire, retourner à la valorisation des performances et au développement des talents.

Des 12 clubs fondateurs de cette initiative dévoilée lundi, il ne reste désormais plus que deux clubs espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone.

La Juventus de Turin, l'un des instigateurs de la Super Ligue, a reconnu mercredi que cette compétition avait désormais peu de chances de voir le jour dans la forme sous laquelle elle a été initialement conçue après le retrait de la quasi-totalité des 12 clubs.