•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

Pour la première fois, une question d’identité de genre dans le recensement

Une question d’identité de genre incluse dans le recensement de Statistique Canada

Publié le 12 avril 2021
Le drapeau arc-en-ciel de la fierté LGBTQ
Le drapeau arc-en-ciel de la fierté LGBTQPHOTO : Canadian Press

Pour la première fois au Canada, une question d'identité de genre sera incluse dans le recensement 2021 de Statistique Canada. Un pas vers le progrès et la reconnaissance pour la diversité, selon Charlie Dilk, un homme transgenre impliqué dans la communauté LGBTQ2S + du Manitoba.

Le questionnaire du recensement permettra de recueillir des renseignements sur le sexe à la naissance et le genre, car Statistique Canada reconnaît dans ses documents que ce sont « deux concepts distincts ».

« [La question du genre] ajoute une sorte de reconnaissance parce qu’à la fin, c’est ma propre vision de qui je suis qui est reconnue et j’ai le droit de l’exprimer comme je veux et non être pris dans deux catégories qui sont prédéterminées par la société [le sexe à la naissance]. »

—  Charlie Dilk, homme transgenre impliqué dans la communauté LGBTQ2S + du Manitoba

Le sexe à la naissance réfère aux « caractéristiques biologiques de la personne » et le genre à un « concept multidimensionnel qui comprend des aspects psychologiques, sociaux et comportementaux », indique Statistique Canada.

« De plus en plus de personnes vont se sentir confortables de s’auto identifier au sein des statistiques plutôt que de dire je n’entre pas dans cette catégorie [d’homme ou de la femme] », précise Charlie Dilk. Pour lui, le fait de devoir choisir entre homme ou femme « revient à la crainte de devoir choisir comme si nous étions dans des boîtes ».

Statistique Canada précise que « le genre actuel peut différer du sexe assigné à la naissance ou de celui inscrit dans les documents légaux ».

Dès le 3 mai prochain, les Canadiens commenceront à recevoir par la poste les documents leur indiquant la marche à suivre pour remplir les questionnaires long et court. Le jour du recensement est prévu le 11 mai.