•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'organisme Sara Riel a répondu à deux fois plus d'appels dans la dernière année

Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 18 mars 2021

L'organisme Sara Riel a répondu à deux fois plus d'appels dans la dernière année

La demande d’aide en santé mentale a explosé depuis un an

PHOTO : iStock
Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9Publié le 18 mars 2021

Dans la dernière année, l'organisme Sara Riel, un centre d'aide en santé mentale, a répondu à plus du double d'appels que ce qu'il reçoit habituellement. Musaka Sadi, conseiller en santé mentale pour l'organisme, précise que le centre a traité 11 000 appels depuis le début de la pandémie, alors qu'il en reçoit normalement entre 4000 et 5000 par année.

Les personnes qui appellent l’organisme souffrent d’anxiété, d’isolement social, de problèmes de gestion de la colère ou encore de consommation d’alcool. Dans l’ensemble, les gens « n’arrivaient pas à comprendre ce qui se passait dans la société », a pu observer Musaka Sadi.

Le conseiller en santé mentale indique que le sentiment que la situation leur échappe est un facteur aggravant pour des gens qui éprouvent déjà un problème de santé mentale. « Quand on augmente quelque chose qu’ils n’arrivent pas à contrôler, qu’ils n’arrivent pas à comprendre », ils s’isolent davantage dans la peur, explique-t-il.

Puis, à l’anxiété de contracter la COVID-19 du début de la pandémie s’est substituée celle qui peut être générée par la vaccination, a remarqué Musaka Sadi.

En plus d’offrir de l’aide au téléphone, l’organisme Sara Riel a donc produit des vidéos informatives afin de ramener les patients à des faits avérés et de les rassurer.