•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 3 mars 2021

La pandémie a plus durement touché les personnes racialisées au Manitoba

Vulnérables, les personnes racisées devraient être vaccinées en priorité, selon Blandine Tona

Publié le 3 mars 2021
Un travailleur dans une usine
Un travailleur dans une usinePHOTO : Radio-Canada

Les personnes racisées sont plus touchées par la pandémie, révèle un rapport publié par la province. Les Autochtones ainsi que les Manitobains d'origine africaine ou philippine, par exemple, sont en effet surreprésentés dans le nombre de cas de COVID-19.

Directrice des programmes au Centre de santé des femmes de Winnipeg, Blandine Tona a fait partie du groupe de travail consultatif qui a fourni des informations à la province pour permettre la publication du rapport. Elle croit qu’il est essentiel de recueillir ces données afin d’identifier les raisons pour lesquelles certains groupes sont davantage à risque, puis pour « diriger les décisions qui seront prises » en matière d’intervention.

« Ces données nous montrent que les personnes les plus vulnérables ne sont pas forcément celles qu’on pensait », indique Blandine Tona. Elle précise que les infections sont notamment liées à l’emploi occupé, les personnes travaillant dans des usines étant par exemple plus sujettes à contracter la maladie.

« Pourquoi est-ce qu’on n’a pas pu protéger les minorités, sachant que généralement, et avec toutes les inégalités sociales, elles sont plus à risque? »

—  Blandine Tona, directrice des programmes au Centre de santé des femmes de Winnipeg

Selon Blandine Tona, la question qui se pose maintenant est de savoir ce que la province compte faire des informations recueillies, quelles seront ses actions à la lumière de ces données. Elle croit qu’« on doit immédiatement faire un plan de vaccination qui priorise les personnes » identifiées dans ce rapport.