•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du lundi 1 mars 2021

Ateliers du CDEM sur la littératie financière pour les jeunes

Gérer son argent, un apprentissage qui commence tôt

Publié le 1 mars 2021
Illustration d'un cochon tirelire.
De l'argent épargné dans une tirelire.PHOTO : iStock

Les jeunes de la maternelle à la 12e année peuvent suivre des ateliers de littératie financière virtuels présentés par le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM). L'organisme s'est associé à différents partenaires afin d'être en mesure d'offrir une variété de programmes, qui évoluent avec l'âge des élèves, explique Joel Martine, coordonnateur des projets jeunesse au CDEM.

« Ce n’est pas une fois qu’on a 18 ans et [qu’on est] adulte qu’on commence à gérer nos finances », déclare le coordonnateur. Aussi le CDEM et Apprentissage illimité ont-ils pensé à des ressources spécifiquement destinées aux plus jeunes. Les enfants de la maternelle à la 3e année pourront par exemple suivre les aventures de Paul et Suzanne, qui cassent leur tirelire et comptent leurs sous pour acheter un cadeau à leurs grands-parents, illustre M. Martine.

Le CDEM s’est par ailleurs allié à Caisse Groupe financier pour créer des jeux, vidéos et capsules qui permettront aux plus vieux d’apprendre au sujet de l’épargne et des dépenses, du financement des projets et des objectifs (carrière, voyage, déménagement, famille) ou encore des investissements, souligne le coordonnateur.

Avec les achats en ligne, fait remarquer M. Martine, l’argent n’est pas vraiment tangible pour les jeunes générations. Il s’agit alors pour les formateurs en littératie financière d’apprendre aux élèves à « mettre une valeur » sur l’argent et à faire attention au crédit, qui permet maintenant de faire des achats en ligne rapidement, sans conscience réelle des sommes investies, explique-t-il.

Depuis 2013, le CDEM offre ce genre de présentations dans les écoles, rappelle M. Martine. Des centaines d’ateliers ont jusqu’à maintenant pu rejoindre 10 000 jeunes, estime-t-il.

Les ateliers du CDEM sont ouverts à toutes les écoles de la province. Les parents peuvent aussi inscrire leurs enfants directement. Ceux qui le désirent peuvent contacter le CDEM pour s’inscrire aux présentations, qui s’échelonnent de mars à juin, précise le coordonnateur.