•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 24 février 2021

Journée du chandail rose pour la sensibilisation à l'intimidation

Le chandail rose pour que l'école demeure sécuritaire pour tous

Publié le 24 février 2021
Un garçon consulte son téléphone.
Un jeune garçon regarde son téléphone cellulaire. PHOTO : iStock

En cette Journée du chandail rose, c'est l'occasion de sensibiliser les jeunes et moins jeunes au harcèlement et à l'intimidation. Martin Boileau, policier et agent de liaison communautaire et scolaire au Service de police de Winnipeg, fera des présentations dans des écoles manitobaines mercredi, notamment à l'École Précieux-Sang. Il sera question de sécurité en ligne, de citoyenneté numérique ainsi que de prévention du taxage et de l'intimidation, précise le policier.

Si « l’intimidation est quelque chose qui a toujours existé », Martin Boileau dit constater depuis les six dernières années une hausse des cas d’intimidation, qui peuvent survenir chez des enfants de plus en plus jeunes.

Le temps passé en ligne depuis le début de la pandémie entraîne aussi une augmentation de la cyberintimidation, remarque le policier.

Martin Boileau insiste sur la responsabilité parentale et sur l’importance, pour les tuteurs, de « s’impliquer dans la vie virtuelle de leurs enfants ».

Dans les cas sévères, la police peut être amenée à intervenir quand « les parents et l’école ne peuvent plus gérer la situation », affirme l’agent de liaison. Il s’agit alors pour les policiers d’amener les jeunes intimidateurs à reconnaître leurs erreurs et à être « responsables des actes qu’ils ont commis », précise Martin Boileau. La priorité est que l’école demeure un endroit sécuritaire pour tous et que les victimes recommencent à s’y sentir bien, ajoute-t-il.

Martin Boileau encourage les jeunes à se confier à quelqu’un en qui ils ont confiance ou encore à un organisme comme Jeunesse, J’écoute (Nouvelle fenêtre).