•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du lundi 13 juillet 2020

Notre Artspace(s), un livre d'art créé pendant la pandémie

Un livre d’art créé par un collectif pour soutenir les artistes manitobains

Publié le 13 juillet 2020
Une sculpture située dans le Jardin des sculptures de la Maison des artistes visuels francophones à Winnipeg.
Une sculpture située dans le Jardin des sculptures de la Maison des artistes visuels francophones à Winnipeg.PHOTO : Radio-Canada

La pandémie a été difficile pour les artistes. Afin de soutenir le milieu, le centre de Winnipeg Artspace lance un livre d'art créé par un collectif d'artistes qui témoignent de l'expérience vécue durant la pandémie.

L’artiste et créateur de mode Sol Desharnais, qui participe au projet, a été affecté par la crise. Si une première commande en trois mois lui a été passée la semaine dernière, il a dû composer avec l’annulation de plusieurs salons où il devait présenter et vendre ses sacs à main ce printemps.

« Pour moi, c’est toute une saison qui est partie », lance-t-il, ajoutant qu’il a pu se consacrer à d’autres pratiques artistiques dans l’intervalle. Il s’estime par ailleurs chanceux d’avoir pu profiter des programmes d’aides gouvernementales et de créer des pièces intemporelles qui peuvent être vendues plus tard.

Éric Plamondon, directeur général de l’espace culturel Artspace qui appuie 45 organismes artistiques, a été aux premières loges des difficultés vécues par les artistes. « Il y a des exemples déchirants et dramatiques », affirme-t-il. Éric Plamondon souligne que l’effet de la pandémie « est dévastateur pour plusieurs personnes », autant pour les créateurs que pour les employés des organismes artistiques ou encore pour les entreprises qui profitent généralement des retombées des événements artistiques.

Certes, les artistes ont trouvé d’autres moyens de faire vivre leur pratique.

« Les créateurs, c’est des créateurs, les artistes, c’est des artistes. Si nos espaces habituels ne nous permettent pas de créer, ça ne veut pas dire qu’on n’est pas capables de créer. Ça veut juste dire qu’on va trouver un autre endroit, un autre espace, pour créer. »

—  Éric Plamondon, directeur général, Artspace

Néanmoins, indique le directeur général, les solutions virtuelles ne sont pas toujours appropriées pour certaines pratiques, et la technologie connaît ses limites, estime-t-il. La question de la gratuité doit aussi être soulevée, selon lui, alors que plusieurs contenus artistiques ont jusqu’à maintenant été mis en ligne gratuitement. « C’est important que les producteurs de contenu autant que les artistes et les organismes reçoivent un revenu, et ce n’est pas clair que les gens sont prêts à payer à ce point-ci », souligne-t-il.

Intitulé Our Artspace(s), le livre d’art ne sera donc pas diffusé en ligne, mais sera bel et bien un objet matériel que les lecteurs pourront feuilleter. Réunissant des poèmes, photographies, textes et dessins d’artistes comme Amber O’Reilly, Evin Collis, Paul Ruban, Jen Funk ou Sol Desharnais, le livre parle d’une époque, celle de la pandémie, vue sous l’oeil d’artistes manitobains

Disponible uniquement en prévente, le livre paraîtra cet automne. Les profits de la vente iront aux organismes desservis par Artspace.