•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mardi 27 avril 2021

Des éprouvettes et des hommes avec Jean-Eric Ghia

Les nourrissons préfèrent le langage enfantin au langage adulte, selon une étude

Publié le 27 avril 2021
Un bébé debout dans son berceau qui grimace à la caméra
Jean-Eric Ghia dans sa chronique des Éprouvettes et des Hommes fait le point sur les préférences des jeunes enfants bilingues envers les tons de voix utilisés par les parents. PHOTO : iStock

Des chercheurs du département de psychologie de l'Université du Manitoba ont pris part à une étude internationale sur le bilinguisme et le langage enfantin.

Pas moins de 38 chercheurs de sept pays se sont penchés sur les préférences des jeunes enfants bilingues pour les tons de voix utilisés par les parents. Selon le chroniqueur scientifique Jean-Eric Ghia, très peu de recherches comparent l'utilisation du langage enfantin entre les enfants bilingues et les enfants monolingues.

Les parents parlent souvent à leurs enfants d’une manière très caractéristique que les scientifiques appellent « discours dirigé vers l’enfant, ou parentais », explique-t-il. « Cette façon de parler est retrouvée dans toutes les cultures et dans tous les langages », précise Jean-Eric Ghia.

« Le parentais est une sorte de mélodie, une cadence lente, aiguë et exagérée. »

—  Jean-Eric Ghia, chroniqueur scientifique

Selon les résultats de l’étude, qui ont été publiés dans le journal Association for Psychological Science, les nourrissons, qu’ils soient bilingues ou monolingues, préfèrent ce genre de vocalise au langage des adultes.

Les données démontrent également que plus les bébés bilingues avaient été exposés à l’anglais, plus leur préférence pour le parentais était forte par rapport au discours d’adulte.

Les chercheurs ont également constaté que les bébés âgés de 6 à 9 mois dont les mères avaient un niveau d’éducation plus élevé préfèrent davantage le parentais que les bébés dont les mères avaient un niveau d’éducation moins élevé.

Cette étude a eu lieu dans 17 laboratoires à travers le monde et a tenu compte de la préférence de 333 nourrissons bilingues et de 384 nourrissons monolingues âgés de 6 à 9 mois et de 12 à 15 mois.