•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Michel Lacombe s'entretient avec Daniel Lamarre

Le 21e, ICI Première.
Michel Lacombe s'entretient avec Daniel Lamarre

Michel Lacombe s'entretient avec Daniel Lamarre

Daniel Lamarre : la vie après le Cirque du Soleil

Assis devant une table, Daniel Lamarre sourit.
Daniel LamarrePHOTO : Radio-Canada
Le 21e, ICI Première.
Le 21ePublié le 11 janvier 2022

Michel Lacombe rencontre Daniel Lamarre, qui raconte son expérience antérieure dans le domaine des relations publiques et des médias. « C'est important pour moi de voir [les choses selon] un horizon de 10 ans, et de dire "Qui peut assurer cette pérennité?" », affirme l'ex-PDG du Cirque du Soleil.

Avant toute chose, Daniel Lamarre affirme que la pandémie de COVID-19 ne l’a pas épuisé. « Ça faisait déjà deux ou trois ans que je réfléchissais à cette transition », dit-il. Il continuera de conseiller le Cirque du Soleil et son nouveau PDG, Stéphane Lefebvre, pendant quelques années.

Daniel Lamarre vient de Grand-Mère, en Mauricie, d’une famille pauvre. Très tôt dans sa vie, il a dû subvenir à ses besoins et est devenu journaliste. Afin d’apprendre l’anglais, il a mis le cap sur l’Université d’Ottawa : « J’avais l’ambition comme journaliste de pouvoir travailler à Ottawa, ou à Montréal, ou à Toronto. » Malheureusement, Daniel Lamarre n'a alors pas trouvé d’emploi dans ces villes et est retourné en Mauricie.

Il a obtenu un poste dans le domaine des relations publiques à Montréal et, après quelques années, a ouvert le bureau montréalais de Burson-Marsteller, la plus grande agence au monde. Après cette expérience qui s’est avérée un succès, Luc Beauregard l’a approché pour fonder la firme de relations publiques National, qui compte aujourd’hui une vingtaine de bureaux dans le monde.

Durant ces années, il a rencontré Julie Snyder, qui lui a demandé de négocier son contrat avec TVA. « Quelques mois plus tard, […] je devenais président du réseau TVA, raconte Daniel Lamarre. C’est l’ancien journaliste qui n’a jamais perdu de vue tout ce qui se passait dans les médias. »

Le réseau de télévision était alors la propriété d’André Chagnon. Lorsque Québecor et Pierre Karl Péladeau ont acheté TVA, Guy Laliberté a offert à Daniel Lamarre le poste de PDG du Cirque du Soleil. Cette aventure est aujourd’hui terminée et, pour la suite des choses, Daniel Lamarre veut « redonner, [...] inspirer des plus jeunes à grandir dans des entreprises, à être créatifs ».