•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Forte baisse des cas de variole simienne à Montréal

Un panneau extérieur indique l'entrée pour le site de vaccination Berri Centre-Sud.
Le site Berri Centre-Sud est l'un des points de vaccination contre la variole simienne à Montréal. (Archives)PHOTO : Reuters / CHRISTINNE MUSCHI
Publié le 20 octobre 2022

Cela fait maintenant 20 jours que la santé publique de Montréal n'a pas répertorié de nouveaux cas de variole simienne dans la région. Ce résultat s'explique en grande partie par la vaccination : rapidement, les hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes sont allés se faire vacciner, et la mobilisation des organismes communautaires a aussi contribué à changer la donne, comme le rapporte René Saint-Louis.

Rectificatif : Dans ce reportage, on affirme que le vaccin contre la variole simienne a été fractionné au Québec lors de l'administration de la première dose afin de l'offrir à un plus grand nombre de personnes. Or, des stratégies de fractionnement ont été utilisées aux États-Unis et dans certains pays européens, mais pas au Québec.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser