•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 7 mai 2021 : Lettre d’une ado sur le Titanic, et mégaprojet dans l’architecture urbaine

À la rencontre de ces mères qui ont créé les garderies dans les années 1970

L'histoire des premières garderies populaires dans les années 70 et 80

Publié le 7 mai 2021
Jocelyne Chabot tient un article de journal de l’époque qui raconte comment la Commission scolaire voulait expulser la garderie Soleil du Quartier, à la fin des années 70.
Jocelyne Chabot tient un article de journal de l’époque qui raconte comment la Commission scolaire voulait expulser la garderie Soleil du Quartier, à la fin des années 70.PHOTO : Radio-Canada / Philippe-Antoine Saulnier

Il peut être difficile de s'imaginer comment s'organisaient les femmes et les familles avant la création des garderies, ou encore à quel point ces établissements n'étaient pas bien acceptés dans les années 70. Il a fallu l'implication et la ténacité de parents pour mener cette lutte pendant de nombreuses années, tant pour la construction et l'élaboration des programmes pédagogiques que pour y faire le ménage. Le journaliste Philippe-Antoine Saulnier a rencontré trois femmes qui ont contribué à bâtir les garderies telles qu'on les connaît aujourd'hui.

Louise Paiement raconte que la création des garderies venait de mouvements féministes, pour sortir les gens de la pauvreté. Elle a aidé à créer en 1973 la garderie La Ruche, sur l'avenue de la Salle, près de la rue Adam dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Jocelyne Chabot, quant à elle, a travaillé à mettre sur pied la pouponnière de la garderie Soleil du quartier, à la fin des années 70. Elle a vécu l'expulsion de la garderie des locaux de la commission scolaire.

Jocelyne Chabot pose devant un bâtiment.

Jocelyne Chabot devant l’ancien bâtiment de la garderie Soleil du Quartier, rue Marie-Anne.

Radio-Canada / Philippe-Antoine Saulnier

Francine Joly, qui elle s'est impliquée dans la création de la garderie Gros-Bec, qui a ouvert ses portes en 1981, s’est aussi butée à un refus d’installer une garderie dans les locaux de la Commission des écoles catholiques de Montréal.

Francine Joly tient un article de journal de l'époque.

Francine Joly devant l’ancien bâtiment de la garderie Gros-Becs.

Radio-Canada / Philippe-Antoine Saulnier