•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Récupérer ses achats par l'entremise de casiers intelligents : P.-A. Saulnier

Le 15-18 sur ICI Première.
Rattrapage du 1er févr. 2021 : Ouverture d'un restaurant durant la pandémie, et casiers intelligents

Récupérer ses achats par l'entremise de casiers intelligents : P.-A. Saulnier

Des casiers intelligents pour récupérer ses achats en bordure de rue

L'installation colorée, semblable à des boîtes postales carrées, totalise 20 casiers, à raison de cinq étages de quatre cases.
Les casiers intelligents de Locketgo, tout près de la fromagerie Copette, sur la rue Wellington. PHOTO : Radio-Canada / Philippe-Antoine Saulnier
Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18Publié le 1 février 2021

Dans l'arrondissement de Verdun, des casiers colorés ont fait leur apparition à certains coins de la rue Wellington au courant des dernières semaines. Cette initiative vient donner un coup de pouce aux commerçants du secteur en permettant aux clients de récupérer leurs achats depuis le trottoir, sans avoir à entrer dans les magasins ou à faire la file.

L’entreprise montréalaise Locketgo fournit normalement ce genre de casiers aux organisateurs de grands événements, par exemple sur des sites de festivals. Elle a installé les casiers à trois endroits différents le long de l’artère commerciale, dans le contexte d’un projet pilote en collaboration avec la Société de développement commercial du secteur.

La Fromagerie Copette & Cie a été l’un des premiers commerces à embarquer, notamment pour diminuer le nombre de contacts physiques avec ses clients.

C’est certain que l’activité économique est déjà un peu au ralenti. Ça vient pallier [le manque d’achalandage]. C’est comme aller à la pêche avec plusieurs cannes à pêche, donc de donner plusieurs [choix] aux clients, fait valoir Charles Boutet, le gérant de la Fromagerie Copette & Cie.

L’initiative a été lancée avant le reconfinement de décembre. Même si la collecte de marchandise est désormais autorisée auprès des commerces non essentiels, la population du quartier continue d’employer le système de casiers chaque jour.