•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Rosemont–La Petite-Patrie limite la circulation dans ses rues résidentielles

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 7 mai 2020 : Circulation dans Rosemont et témoignage d'un finissant

Rosemont–La Petite-Patrie limite la circulation dans ses rues résidentielles

Moins de véhicules dans Rosemont-La Petite-Patrie : Reportage de Danny Braün

Prise de vue d'une rue du quartier Rosemont, à Montréal.
Les rues résidentielles de l'arrondissement Rosemont ― La Petite-Patrie devraient être beaucoup moins achalandées cet été.PHOTO : Google Street
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 7 mai 2020

L'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie met en place un projet pilote qui lui permettra de réduire la circulation automobile dans ses rues résidentielles cet été. Celles-ci seront réservées à la circulation locale et aux livraisons, et ce, en tout temps.

On va s’assurer d’envoyer la circulation de transit dans les rues artérielles, affirme le maire de l’arrondissement, François Croteau. Selon lui, cela permettra de réduire de moitié la circulation dans les rues de Rosemont–La Petite-Patrie.

Il espère aussi que cette mesure découragera encore plus de gens d’utiliser leur automobile. L’année dernière, il y a eu une diminution du nombre de véhicules à Montréal, notamment dans les quartiers centraux, précise-t-il. Ici, dans Rosemont–La Petite-Patrie, plus de 65 % des gens utilisent la marche et le vélo pour se déplacer, et c’est la tendance dans les quartiers centraux.

Du côté des citoyens, les réactions à l’annonce de ce projet pilote sont plutôt variées. Je trouve ça très bien, affirme l’un d’eux. Ça va permettre aux gens de marcher dans la rue. Je suis contre, indique un autre. Je veux que mes sœurs et mes frères puissent venir me voir sans problème.

De plus en plus d’arrondissements montréalais évaluent la possibilité de limiter la circulation sur le territoire, et ce serait un bon moment pour le faire, estime le cofondateur de la Pépinière Espaces collectifs, Jérôme Glad : Je pense qu’il y a beaucoup d’élus qui savent ce qu’il faut faire pour améliorer l’environnement de nos rues, mais il y a toujours la question : "Est-ce que le public est prêt?" Et là, je pense qu’en ce moment, le public est prêt. D’un point de vue politique, ce serait dommage de ne pas le faire.

L’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie a aussi annoncé l’aménagement de 50 km de nouvelles pistes cyclables sur son territoire, principalement dans rues Bellechasse et Saint-Zotique.