•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 20 mars 2020 : Commerce local et érablières

COVID-19, acheter localement pour aider les commerces : Nancy Caouette

Coronavirus : les commerçants comptent sur les achats en ligne

Publié le 20 mars 2020
Un panier d'épicerie sur un clavier d'ordinateur.
Les épiceries ont connu une hausse subite des commandes en ligne et par téléphone, ce qui allonge considérablement les délais de livraison.PHOTO : iStock

Le premier ministre François Legault a appelé les Québécois à encourager les commerçants locaux, notamment en commandant des produits en ligne. Certaines entreprises ont dû s'adapter rapidement pour pouvoir continuer d'offrir leurs produits malgré les mesures de confinement.

La boutique Noir Chocolat s’est réorganisée à la dernière minute pour pouvoir livrer ses produits à domicile. La chocolaterie étant fermée, elle a dû mettre à pied ses employés. Le copropriétaire Maxime Brassard assure donc lui-même la livraison : La période de Pâques s’en vient, on veut être prêt. Même s’il n’y a plus de rassemblements, les gens vont peut-être vouloir donner du chocolat à leurs enfants. On ne sait pas trop à quoi s’attendre. Jusqu’à présent, on a une bonne réponse et on l’apprécie beaucoup.

Pour certains commerces qui sont déjà des habitués de la vente en ligne, la crise du coronavirus a eu pour effet d’accroître la demande. Le dépanneur de bières de microbrasseries Boutique Cheers, qui offre déjà tous ses produits sur Internet, a vu son chiffre d’affaires tripler au cours des derniers jours. Notre priorité, c’est de s’assurer que le consommateur québécois continue d’avoir accès aux produits qu’il aime [...], affirme la copropriétaire Catherine Roux. Ça enlève un stress et ça met un baume sur la situation actuelle.

Même son de cloche du côté du service Genie, qui assure la livraison à domicile de toutes sortes de produits provenant de commerces montréalais. L’entreprise est même à la recherche d'employés. On est là pour offrir un travail à toutes les personnes qui ont perdu leur emploi et qui voudraient se joindre à notre équipe, indique le directeur des communications de Genie, Simon Filani.

En ces temps de crise, plusieurs commerçants ont mis de côté leur rivalité pour s’entraider, selon la directrice générale de l’Association des sociétés de développement commercial de Montréal, Caroline Tessier. Elle rappelle que le plus gros problème pour la plupart des commerçants, en ce moment, est le manque de liquidités. On demande aux propriétaires immobiliers, aux fournisseurs de services et aux banques de bien être à l’écoute de ces gens-là qui vivent des angoisses très difficiles, dit-elle.