•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des liseurs publics dans Hochelaga-Maisonneuve : Reportage de Dominic Brassard

Le 15-18, ICI Première.
Audio fil du vendredi 26 avril 2019

Des liseurs publics dans Hochelaga-Maisonneuve : Reportage de Dominic Brassard

Qui veut devenir liseur public?

Une femme qui lit un livre en faisant un mouvement de bras.
Une liseuse publiquePHOTO : Frédérique Bruyas
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 2 mai 2019

Depuis quelque temps, des bénévoles sillonnent les rues et les places publiques du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, pour lire des extraits de romans, de pièces de théâtre, de poèmes ou de bandes dessinées aux passants. Leur but : donner le goût de la lecture à des gens qui n'ont pas été souvent en contact avec cette activité ou qui ont un faible niveau de littératie. Ils espèrent que d'autres citoyens se joindront à eux.

Le projet en soi, ici, dans Hochelaga-Maisonneuve, c’est vraiment d’infiltrer les organismes, les événements, pour aller directement vers les gens et leur faire vivre une petite expérience spontanée qui va les surprendre et qui va peut-être leur redonner le plaisir de lire, explique le liseur public Olivier Courtois. Après sa courte prestation, le liseur offre le livre à la personne à qui il en a lu des extraits, pour qu’elle puisse poursuivre la lecture chez elle.

L’initiative a été mise sur pied par le Carrefour Jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve et la Commission scolaire de Montréal.

Les liseurs publics espèrent qu’elle aura un effet d’entraînement sur la population. On souhaite créer un mouvement citoyen, que les citoyens deviennent eux aussi des liseurs publics à leur façon, qu’ils prennent un livre et aillent le lire sur la place publique pour quelqu’un d’autre, affirme Olivier Courtois.

Il rappelle que le simple fait de faire la lecture à son enfant permet au parent de prendre confiance en lui et d’éveiller le jeune au plaisir de lire.