•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Augmenter les redevances sur l’eau pour une meilleure gestion de la ressource

Des bouteilles d'eau en plastique sont disposées les unes à côté des autres.
Depuis 2009, les entreprises doivent verser une redevance sur l’exploitation de l’eau.PHOTO : iStock
Publié le 16 décembre 2022

Le premier ministre François Legault a annoncé en marge de la COP15 la création du Fonds bleu, qui sera financé grâce à l'augmentation des redevances sur les prélèvements d'eau et qui visera à protéger les cours d'eau. Il s'agit d'un enjeu qui occupe l'organisme Eau Secours depuis longtemps, et sa directrice générale, Rébecca Pétrin, se réjouit de cette annonce. « Ça semble ambitieux, [...] mais quand on voit l'ambition de la cagnotte qu'ils veulent cumuler avec la redevance, ça semble positif. »

Mme Pétrin souligne l’autre annonce du gouvernement, faite par le ministre de l’Environnement, indiquant que le projet de loi sur la protection de l’eau inclura un devoir de transparence des données sur les quantités prélevées.

« Ça va de pair avec la redevance, de savoir qui prélève l’eau, en quelle quantité et où au Québec. »

— Une citation de  Rébecca Pétrin, directrice générale d’Eau Secours

Une fois qu’on aura ces données-là, on aura tout pour avoir une vue d’ensemble de la consommation d’eau au Québec et [pour] mettre en place de vraies actions pour réduire la consommation au moment et aux endroits les plus cruciaux, affirme-t-elle.