•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Manifestations contre la police des mœurs en Iran : Entrevue avec Nimâ Machouf

Martin Labrosse anime Le 15-18 sur ICI Première.
Rattrapage du 21 sept. 2022 : Dépistage des troubles anxieux, et Journée du refus de l’échec scolaire

Manifestations contre la police des mœurs en Iran : Entrevue avec Nimâ Machouf

Iran : avec les manifestations, l’espoir d’un changement

Des manifestants en Turquie tiennent une photo de Mahsa Amini.
En plus d’avoir déclenché une vague de colère en Iran, le décès de Mahsa Amini a suscité de vives condamnations internationales. PHOTO : Getty Images / OZAN KOSE
Martin Labrosse anime Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18Publié le 21 septembre 2022

L'épidémiologiste Nimâ Machouf, qui est d'origine iranienne, l'affirme : « On n'a pas le choix que de croire » à un changement au sein du gouvernement iranien alors que de nombreuses manifestations sont en cours dans le pays. À chaque étincelle, « le feu pogne », et la dernière étincelle – la mort de Mahsa Amini, tuée par la police – a embrasé la population et sa diaspora. Elle témoigne d'une forte mobilisation en Iran avec des manifestants qui ne décolèrent pas.

Nimâ Machouf explique qu’il y a cependant, cette fois-ci – comparativement à d'autres soulèvements passés –, un espoir de résistance durable, et que les femmes sont à l’avant-plan de cette lutte.

« Mahsa Amini a été assassinée, car elle ne croyait pas au voile. Elle était obligée de le porter, donc, elle le portait tout croche. »

— Une citation de  Nimâ Machouf

Nimâ Machouf témoigne aussi de l’importance pour la diaspora iranienne établie à l’étranger d’être présente; pas forcément pour faire une différence en Iran, comme elle l’explique, mais surtout pour donner espoir aux Iraniens qui font la révolution. Et faire connaître cette lutte dans le monde entier.