•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nouvelles prévisions de l’INSPQ : Entrevue avec Alain Lamarre

Le 15-18, ICI Première.

Comment le coronavirus évoluera-t-il cet automne dans le Grand Montréal?

Une femme marche dans la rue, un masque médical attaché à son coude.
Le Québec n'est pas à l'abri de nouveaux variants plus transmissibles ou qui échappent aux différents types d'immunité, affirme l'INSPQ.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 12 août 2022

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a dévoilé ses prévisions pour l’automne quant à la COVID-19 dans le Grand Montréal. Les détails avec Alain Lamarre, professeur-chercheur spécialiste en réponses immunitaires et en virologie à l’institut.

« Le plus gros facteur qui peut varier, c’est le virus lui-même. Ça va vraiment dépendre de quel virus sera présent à l’automne », déclare Alain Lamarre.

Le chercheur explique que la situation automnale dépendra des sous-variants de la COVID-19, et il révèle si la pandémie progresse ou non vers une endémie, « un stade où on peut prédire de façon constante l’évolution de l’infection ».