•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La Chine en escalade face aux États-Unis : Entrevue avec Guy Saint-Jacques

Le 15-18, ICI Première.

Visite de Nancy Pelosi à Taïwan : « Un risque calculé », selon un ex-ambassadeur

Nancy Pelosi arrivant au Parlement de Taïwan
Nancy Pelosi arrivant au Parlement de TaïwanPHOTO : Getty Images / Handout
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 8 août 2022

La Chine affiche encore sa colère à la suite de la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi. « S'il est sincère, le président Biden, probablement, doit être très content aussi, parce qu'il a parlé dans le passé du besoin de contrer les régimes autoritaires », croit Guy Saint-Jacques, ex-ambassadeur du Canada en Chine.

Selon Guy Saint-Jacques, Nancy Pelosi est venue à Taïwan en comptant sur le fait que Xi Jinping cherche à être réélu pour un troisième mandat comme secrétaire général du Parti communiste chinois à l'automne.

« [Xi Jinping] ne peut pas se permettre, à ce stade-ci, une aventure militaire avec les Américains. »

— Une citation de  Guy Saint-Jacques, ex-ambassadeur du Canada en Chine

Au cours de cette entrevue, Guy Saint-Jacques analyse également le rôle du Canada dans cette crise entre la Chine et les États-Unis.