•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les requins de plus en plus présents sur nos côtes : Entrevue avec Jeffrey Gallant

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 27 juill. 2022 : Le pape François à Québec, et les requins plus présents sur nos côtes

Les requins de plus en plus présents sur nos côtes : Entrevue avec Jeffrey Gallant

Les requins, de plus en plus présents sur nos côtes

Photo d'un grand requin blanc sous l'eau.
Un nouveau registre canadien sur les attaques de requin a été mis en place. PHOTO : iStock
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 27 juillet 2022

Depuis dimanche dernier, le Discovery Channel présente sa 35e Shark Week. Ici, l'Observatoire des requins du Saint-Laurent (ORS) vient de lancer un registre des attaques de requins au Canada, et Maple, un grand requin blanc d'un peu plus de 3 mètres, a été aperçu au large des Îles-de-la-Madeleine en fin de semaine dernière. « La présence de grands requins est commune », explique Jeffrey Gallant, directeur scientifique de l'ORS.

« On a déjà vu jusqu’à quatre requins aux Îles-de-la-Madeleine, je pense, il y a trois ans », précise Jeffrey Gallant. Ce squale a ainsi modifié les habitudes des baigneurs de Cape Cod, sur la côte est américaine, où la fermeture de plages est de plus en plus fréquente. « La population de requins est en croissance, confirme Jeffrey Gallant. Le risque d’incident a augmenté, mais il est encore très faible. »

Un registre pour les suivre

En 2021, un premier incident impliquant un requin et une nageuse a eu lieu au Cap-Breton, dans le golfe du Saint-Laurent. Selon Jeffrey Gallant, près de 27 incidents semblables ont eu lieu en 300 ans, ce qui est minime.

« Le registre n’a pas été pour faire peur aux gens. [Il] est vraiment [fait] pour éduquer. »

— Une citation de  Jeffrey Gallant, directeur scientifique de l’ORS