•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les algues bleues : Entrevue avec Sébastien Sauvé, chercheur

Publicité : Annie Desrochers anime Le 15-18 à ICI Première, en semaine 15h
Rattrapage du jeudi 21 juill. 2022 : Vacances à la maison, et jardin ancestral à Kanesatake

Les algues bleues : Entrevue avec Sébastien Sauvé, chercheur

Pour un meilleur suivi de l’état des lacs au Québec

Des algues bleu-vert sur un cours d’eau.
Les algues bleu-vert produisent des toxines qui peuvent être dommageables pour la santé des humains et des animaux.PHOTO : Ministère de l’Environnement et du Changement climatique de la Nouvelle-Écosse
Publicité : Annie Desrochers anime Le 15-18 à ICI Première, en semaine 15h
Le 15-18Publié le 22 juillet 2022

L'apparition hâtive de cyanobactéries – ou algues bleu-vert – il y a quelques semaines au lac Brome ne permet pas nécessairement de croire qu'il y a une présence accrue d'algues indésirables dans les lacs du Québec cette année. C'est qu'il n'y a pas de suivi formel sur l'état de nos lacs effectué par le gouvernement ou quelconque institution, selon le chercheur et professeur Sébastien Sauvé. Ce dernier explique que, pourtant, une exposition aux cyanobactéries à court et à long terme peut contribuer au développement de certains problèmes de santé cutanés, gastro-intestinaux ou neurologiques, ou encore à la formation d'un cancer.

Selon Sébastien Sauvé, un suivi un peu plus serré ou formalisé donnerait assurément un meilleur portrait de la situation.

Il pourrait y avoir quelque chose d’un peu plus systématique pour qu’on ait l’heure juste d’année en année, parce qu’on ne peut pas faire de suivi clair pour dire si cette année est pire que l’année passée ou l’année d’avant, explique-t-il.