•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Situation dans les urgences : Entrevue avec le Dr Bernard Mathieu

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 22 juin 2022 : Droit au passeport, et sous-variants d’Omicron

Situation dans les urgences : Entrevue avec le Dr Bernard Mathieu

Urgences débordées : l’heure est aux choix, selon un médecin

 L’urgence de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.
L’urgence de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 23 juin 2022

« C'est difficile tous les jours. On a rarement une journée où ça se passe bien. » Pour le Dr Bernard Mathieu, qui travaille à l'urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, il n'y a qu'une solution à la crise qui secoue les salles d'urgence un peu partout au Québec : réduire l'offre et la demande.

Il souligne qu’il s’agit d’un problème chronique, et non ponctuel. Pour le régler, il croit qu’il faut non seulement fermer des salles d’urgence, mais aussi demander à la population de ne plus se rendre à l’hôpital pour certains problèmes mineurs.

Bernard Mathieu va jusqu'à évoquer la réduction de certains soins.

« Est-ce qu’on devrait continuer à donner des soins poussés à des gens qui ne sont plus conscients de ce qui se passe autour d’eux? Ça a quand même un gros impact sur le réseau de la santé, les soins de fin de vie. »

— Une citation de  Bernard Mathieu, médecin à l'urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont et ancien président de l'Association des médecins d'urgence du Québec