•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une érablière presque perte totale après le passage de la tempête

Un gros arbre déraciné.
Dans plusieurs régions du Québec, d'immenses arbres ont été déracinés au passage du derecho.PHOTO : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 30 mai 2022

La Ferme Guy Laurin, à Saint-Alexis, dans Lanaudière, possède deux érablières situées à environ un kilomètre l'une de l'autre. L'une a été épargnée par le derecho, mais l'autre est presque une perte totale. L'acéricultrice France Perreault souligne que les arbres cassés et déracinés par le vent étaient âgés entre 50 ans et 100 ans et qu'il est impossible de rétablir à moyen terme la production de cette érablière. « Le printemps prochain, je n'ai rien », déplore-t-elle.

France Perreault ajoute que, contrairement aux récoltes, il n’existe pas d’assurances pour les érablières, car des arbres, ça ne s’assure pas, ça fait partie de la nature.

Elle explique en entrevue les démarches qu’elle doit entreprendre pour retirer les arbres tombés de l’érablière, qui ressemble à un jeu de dominos effondrés.