•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Plan d’action pour l’hébergement de longue durée : La Dre Annik Dupras

Le 15-18 sur ICI Première.
Rattrapage du 5 mai 2022 : Plantes indigènes, et développement du hockey

Plan d’action pour l’hébergement de longue durée : La Dre Annik Dupras

Aînés : aller au-delà des soins de base

Une dame âgée sur un fauteuil roulant avec une personne debout.
Les personnes âgées ont aussi besoin d'interactions sociales et de stimulation cognitive.PHOTO : Getty Images / iStock
Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18Publié le 5 mai 2022

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a présenté un plan d'action pour améliorer la qualité de vie dans les milieux d'hébergement de longue durée. Elle souhaite notamment que chaque personne puisse recevoir des services personnalisés en fonction de ses goûts. Ce n'est pas une mauvaise idée, selon Annik Dupras, gériatre à l'hôpital Pierre-Le Gardeur et professeure adjointe de clinique à l'Université de Montréal. Elle aimerait toutefois que la vision du gouvernement aille beaucoup plus loin.

Il faut arrêter de regarder les aînés en fonction de leurs incapacités, mais plutôt aller chercher leurs capacités et les mettre au service de leur unité de soins, soutient-elle.

La gériatre insiste sur l’importance des activités sociales et de la stimulation cognitive pour les personnes âgées. C’est pourquoi elle croit que le gouvernement devrait miser sur la musicothérapie, la zoothérapie et les arts pour offrir une vie participative aux résidents des centres d’hébergement.