•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pour ou contre le pourboire obligatoire : Entrevue avec Julie Faucher

Le 15-18, ICI Première.
Audio fil du mardi 12 septembre 2017

Pour ou contre le pourboire obligatoire : Entrevue avec Julie Faucher

Entre serveurs et cuisiniers, l’écart financier est grand

Une serveuse de restaurant récupère un pourboire.
Une serveuse de restaurant récupère un pourboire.PHOTO : iStock
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 13 septembre 2017

Alors qu'on se demande si le pourboire devrait être inclus dans les factures, certains dénoncent l'écart entre les salaires des serveurs et des cuisiniers en raison de la répartition du pourboire.

Dans un restaurant, le salaire moyen d’un serveur est de 27 $ par heure (incluant le pourboire) tandis que celui d’un cuisinier est de 16 $.

Julie Faucher, professeure en gestion à l’ITHQ, indique qu’un serveur dans un restaurant moyen à haut de gamme dans les villes de Montréal, Québec ou Sherbrooke peut « très bien faire 500 $ de pourboire ».

Beaucoup de ses étudiants à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec ont commencé à travailler comme serveurs pour payer leurs études sans avoir de formation spécifique.

En cuisine, ils réalisent, à 18-19-20 ans, qu’ils pourraient faire deux-trois fois plus d’argent comme serveur, tout en travaillant moins. Il y a un problème de rétention de personnel.