•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Logements abordables et accessibles : Jean-Philippe Meloche, professeur

Le 15-18, ICI Première.

Montréal : Des promesses difficiles à tenir quant à l’accessibilité au logement

Pancarte "vendu" à Montréal.
Le professeur Jean-Philippe Meloche explique que les municipalités interviennent plutôt indirectement dans le marché du logement.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 14 octobre 2021

L'un des gros enjeux de la campagne municipale à Montréal est celui de l'accessibilité au logement : Valérie Plante promet 60 000 nouveaux logements abordables dans les prochaines années, tandis que Denis Coderre en promet 50 000 d'ici quatre ans. Difficile, pourtant, de tenir ces promesses dans le contexte actuel, selon le professeur Jean-Philippe Meloche, puisque les partis municipaux ont très peu de marge de manœuvre.

Le professeur à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal explique que les municipalités tentent plutôt d’intervenir indirectement dans le marché du logement, par exemple grâce à des incitatifs pour la production de logements abordables.