•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pallier la pénurie d’infirmières : Entrevue avec Nancy Bédard de la FIQ

Le 15-18, ICI Première.

Pénurie d’infirmières : la FIQ déplore le manque d’engagements fermes

Des infirmières marchent de dos dans le corridor d'un hôpital.
Des plus en plus d'infirmières quittent le réseau public de la santé et se tournent vers les agences privées pour travailler. PHOTO : Getty Images
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 23 septembre 2021

« Honnêtement, les engagements n'étaient pas fermes et clairs », lance la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Nancy Bédard, en réaction à l'annonce faite par François Legault jeudi. Elle explique que les professionnelles en soins auraient souhaité que le gouvernement s'engage à abolir les heures supplémentaires obligatoires dans le réseau public à une date précise.

Nancy Bédard soutient que les infirmières doutent que les primes annoncées par le gouvernement les convainquent de rester dans le réseau public, et que la principale raison des départs vers les agences privées reste les heures supplémentaires obligatoires au public.