•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

5000 livres jugés néfastes aux Autochtones : Édith Bélanger, consultante

Le 15-18, ICI Première.

L’appropriation de l’identité autochtone : choquante, mais pas isolée

Suzy Kies est coprésidente de la Commission autochtone du Parti libéral du Canada.
Suzy Kies est coprésidente de la Commission autochtone du Parti libéral du Canada.PHOTO : crestwood.on.ca
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 8 septembre 2021

La « gardienne du savoir » derrière la destruction de près de 5000 livres par le Conseil scolaire catholique Providence, en Ontario, n'est pas elle-même Autochtone, contrairement à ce qu'elle affirmait. Si cela choque beaucoup, ce n'est pourtant pas la première fois qu'une personne usurpe l'identité autochtone, selon la consultante Édith Bélanger.

« C’est d’autant plus choquant que ce n’est pas un cas isolé », se désole-t-elle.

Édith Bélanger soutient qu’il faut, par exemple pour le Parti libéral du Canada, confirmer l’identité autochtone auprès des communautés elles-mêmes.