•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La série noire de l’aménagement du territoire : Jérôme Dupras, professeur

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 10 juin 2021 : La vaccination dans les écoles, et des conflits de travail

La série noire de l’aménagement du territoire : Jérôme Dupras, professeur

Le territoire et l'environnement, des richesses malmenées

Une vue aérienne d'un grand stationnement avec plusieurs voitures.
La construction d’immenses stationnements et la perte progressive du couvert forestier contribuent à la création d'îlots de chaleur.PHOTO : iStock / kokouu
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 10 juin 2021

En vue de préparer la mise sur pied d'une stratégie nationale d'urbanisme, sept organismes québécois dénoncent quelques-uns des pires exemples d'aménagement du territoire. « Notre plus grande richesse, c'est notre territoire », avance le professeur Jérôme Dupras qui invite à ne plus jamais reproduire ces « navets » de l'urbanisme.

Intitulé La série noire de l'aménagement du territoire (Nouvelle fenêtre), ce document au ton satirique présente des exemples de développement à ne pas suivre. Il a été co-signé par des organismes comme Équiterre, Greenpeace et la Chaire de recherche du Canada en économie écologique.

La construction en zone inondable, le culte du stationnement, le recul des écoles de quartier sont parmi les douze facteurs qui contribuent à dévitaliser un milieu de vie.

Jérôme Dupras indique que la Loi sur l'aménagement du territoire date de 1979, et qu'elle n'offre pas une « vision globale et cohérente ».

Il estime que depuis les années 1960, il en coûte en moyenne 235 millions de dollars annuellement à la société pour rattraper les contrecoups de l'étalement urbain.