•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Pensionnats autochtones et responsabilités du gouvernement : Me Fannie Lafontaine

Le titre de l'émission Le 15-18 avec l'animatrice Annie Desrochers, souriante.
Rattrapage du 2 juin 2021 : Retrait de Pierre Fitzgibbon du Conseil des ministres, et inclusion dans les camps de jour

Pensionnats autochtones et responsabilités du gouvernement : Me Fannie Lafontaine

Pensionnats autochtones : des obligations légales « claires » pour le gouvernement

Justin Trudeau, au micro, devant des drapeaux du Canada.
Le premier ministre Justin Trudeau s'est exprimé, lundi, sur la découverte des restes de 215 enfants retrouvés sur le terrain d'un ancien pensionnat à Kamloops la semaine dernière.PHOTO : The Canadian Press / Sean Kilpatrick
Le titre de l'émission Le 15-18 avec l'animatrice Annie Desrochers, souriante.
Le 15-18Publié le 3 juin 2021

L'Organisation des Nations unies (ONU) a demandé aux autorités canadiennes d'enquêter sur les décès d'enfants autochtones dans les pensionnats à la suite de la découverte des restes de 215 enfants autochtones sur le terrain d'un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique. La professeure à la faculté de droit de l'Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux Fannie Lafontaine rappelle que les obligations du gouvernement fédéral sont claires et établies depuis le rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada en 2015 : « Ce sont les communautés autochtones, soit à travers leur conseil de bande ou leur structure de gouvernance, qui doivent mener la stratégie pour que ce soit fait en respect de leur culture », soutient-elle.