•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Protection patrimoniale souhaitée pour le quartier chinois de Montréal

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 10 mai 2021 : Des locaux pour les CPE, et le quartier chinois fragilisé

Protection patrimoniale souhaitée pour le quartier chinois de Montréal

Le patrimoine menacé du Quartier chinois : Reportage de Philippe-Antoine Saulnier

Le boulevard Saint-Laurent, à l'intersection de rue De La Gauchetière
Le boulevard Saint-Laurent, à l'intersection de rue De La GauchetièrePHOTO : Radio-Canada / Laurence Niosi
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 10 mai 2021

Le quartier chinois de Montréal résiste tant bien que mal à l'avancée des promoteurs immobiliers. Mais la vente récente d'un édifice bâti en 1826 et repère visuel dans le quartier en inquiète plusieurs. Le journaliste Philippe-Antoine Saulnier a effectué une visite à pied en compagnie de deux amoureux de ce quartier pour en comprendre l'importance historique.

La firme Hillpark Capital, propriété de Jeremy Kornbluth et Brandon Shiller, a acheté le bâtiment de la British and Canadian School ainsi que le bâtiment adjacent plus tôt cette année.

L’édifice à la façade blanche est occupé par l’entreprise alimentaire Nouilles Wing.

Selon deux membres du Groupe de travail sur le quartier chinois, cette vente fragilise encore plus l’existence de cet environnement urbain, qui a été éventré dans les années 1960-1970 pour permettre la construction du Complexe Guy-Favreau et du Complexe Desjardins.

La Ville de Montréal de même que plusieurs citoyens espèrent maintenant voir une classification patrimoniale de cette portion du centre-ville.