•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Audio fil du lundi 21 août 2017

Chronopédagogie au cégep Lévis-Lauzon : Entrevue avec le directeur du cégep

Préserver le sommeil des adolescents un horaire de cégep à la fois

Publié le 21 août 2017
Une étudiante dort sur ses livres d'école.
Une étudiante dort sur ses livres d'école.PHOTO : iStock

Beaucoup de cégépiens doivent envier les étudiants du cégep Lévis-Lauzon puisque ceux-ci bénéficient d'une heure de sommeil de plus le matin en semaine, une décision qu'a prise la direction pour respecter le rythme biologique de sa clientèle.

En associant tout ce qui touche les sphères scolaires au rythme biologique des jeunes, l'établissement pratique la chronopédagogie.

« Il y a un décalage dans ces âges-là. Les changements hormonaux les poussent à se coucher et à se lever plus tard. […] Ce qu’il faut comprendre, c’est que c’est une période de la vie et que ça se replace au passage à l’âge adulte. »

—  Denis Deschamps

Une question de science

Tous ces raisonnements sont basés sur des faits scientifiques, affirme le directeur des études du cégep Lévis-Lauzon Denis Deschamps.

En plus d'avoir des répercussions positives sur la réussite scolaire, cette méthode augmenterait la vigilance des étudiants et diminuerait le cyberflânage, les incidences de dépression et la distraction en classe.

« C’est une période critique du développement mental chez les jeunes et si on peut faire en sorte de les aider comme ça, tout le monde est gagnant. »

—  Denis Deschamps