•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.

Faut-il s’inquiéter du vaccin d’AstraZeneca?

Publié le 11 mars 2021
Une fiole du vaccin.
Le vaccin contre la COVID développé par AstraZeneca est l'un des quatre vaccins autorisés par Santé Canada pour le moment.PHOTO : Associated Press / Valentina Petrova

Après le Danemark, la Norvège et l'Islande cessent à leur tour l'administration du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19 pour une période de deux semaines. L'inquiétude grimpe au sein des pays européens depuis que les autorités danoises ont rapporté des cas de formation de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu une dose du vaccin. Le Dr Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), se veut rassurant. Voici pourquoi.

« La surveillance est toujours en cours. On recueille continuellement ce que les médecins et les infirmières nous rapportent. C’est une obligation [...] des professionnels de la santé. »

—  Dr Gaston De Serre, médecin épidémiologiste à l'INSPQ

De plus, le Dr Gaston De Serres fait valoir l’importance de comparer la fréquence d’un problème de santé chez les gens vaccinés par rapport à celle chez les gens non vaccinés pour arriver à faire la part des choses.

Il explique toutefois que l’effet secondaire observé ailleurs dans le monde pourrait ne pas se produire ici.