•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les Beaux Dimanches : Entrevue avec René Homier-Roy

Le 15-18, ICI Première.

René Homier-Roy s’ennuie des Beaux dimanches

Henri Bergeron lors d'un concert de l'émission Les beaux dimanches.
Henri Bergeron a animé Les beaux dimanches de 1966 à 1983.PHOTO : Radio-Canada / André Le Coz
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 12 février 2021

L'animateur René Homier-Roy a été un fidèle téléspectateur des Beaux dimanches, une émission culturelle qui a été présentée à Radio-Canada de 1966 à 2004. Il y a même travaillé un certain temps. Pendant trois mois, il a eu la mission de moderniser les textes d'introduction de l'animateur de l'émission, Henri Bergeron, mais celui-ci ignorait toutes ses suggestions. Si René Homier-Roy ne croit pas que l'émission Les beaux dimanches pourrait revivre telle quelle sur les ondes de Radio-Canada, il estime que l'engouement suscité par la présentation de la pièce La face cachée de la Lune, à Télé-Québec, est la preuve que la télévision peut encore servir d'outil de démocratisation de l'art. Il reproche d'ailleurs à Radio-Canada de faillir à sa mission de faire découvrir les différentes formes d'art en ne se concentrant que sur l'humour et la chanson populaire, en quête de cotes d'écoute.

Chaque semaine, l’émission Les beaux dimanches présentait un spectacle, que ce soit un ballet, un concert, une pièce de théâtre, etc. Des œuvres de partout dans le monde ont ainsi pu être accessibles au public canadien.

« Les beaux dimanches nous ont ouvert des fenêtres pour nous permettre de regarder ce qui se faisait ailleurs dans le monde. Le but de l’opération, c’était vraiment de ratisser large et de montrer ce qu’était l’art. Je trouve ça désolant que ça n’existe plus, une émission comme Les beaux dimanches. »

— Une citation de  René Homier-Roy, animateur à Radio-Canada