•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 25 janvier 2021 : Symboles vikings dans l'extrême droite, et pénurie de vétérinaires

Pénurie d’animaux de compagnie et saturation du réseau des soins vétérinaires

La pandémie aggrave la pénurie de vétérinaires

Publié le 25 janvier 2021
Un vétérinaire portant des gants chirurgicaux ausculte un chat.
Plusieurs actes de médecine vétérinaire préventive, comme la vaccination, ont été reportés depuis le début de la pandémie.PHOTO : getty images/istockphoto / Dina Damotseva

Il n'y avait déjà pas assez de vétérinaires pour répondre à la demande, et la pandémie de COVID-19 est venue aggraver la situation. Non seulement le confinement a entraîné une vague d'adoptions, mais chaque consultation chez le vétérinaire prend aussi deux fois plus de temps en raison des exigences sanitaires. La bonne nouvelle, selon le médecin vétérinaire Jean Gauvin, est que les refuges sont maintenant presque vides. Il craint toutefois de les voir se remplir à nouveau lorsque les mesures de confinement seront levées.

Quand on est confiné, on peut vite se sentir seul. Nombreux sont ceux qui ont voulu profiter de leur présence constante à la maison pour adopter un animal de compagnie. Mais qu’arrivera-t-il lorsque la majorité de la population sera vaccinée et qu’il sera à nouveau possible de sortir et de voyager? Les refuges ont peur qu’au printemps prochain, il y ait une vague d’abandons d’animaux, souligne Jean Gauvin.

Lui-même craint que plusieurs adoptions n’aient pas été précédées des réflexions nécessaires à une telle décision : Est-ce qu’on est prêt à faire les sacrifices? Est-ce qu’on a les capacités financières?

En attendant, les vétérinaires font de leur mieux pour répondre à la demande du public, mais ils se concentrent surtout sur les actes médicaux et ont délaissé la médecine préventive, comme le leur recommande leur ordre professionnel. Il se peut donc que vous ne parveniez pas à prendre rendez-vous pour vacciner votre animal, par exemple.