•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L’Étonnante histoire des légumes et des fines herbes : Entrevue avec B. Dumont

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 5 juin 2020 : Histoires de légumes et lettre d'un enseignant

L’Étonnante histoire des légumes et des fines herbes : Entrevue avec B. Dumont

Quand les gens croyaient que la tomate était toxique

Des tomates
Les Britanniques et les Américains ont longtemps cru que la tomate était toxique.PHOTO : iStock
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 8 juin 2020

La tomate est savourée partout dans le monde et elle occupe la place d'honneur dans les potagers. Mais elle n'a pas toujours eu cette popularité. C'est ce que l'on apprend dans le livre L'étonnante histoire des légumes et des fines herbes, de l'horticulteur Bertrand Dumont, qui recense toutes sortes d'anecdotes historiques sur les plantes qui composent notre assiette.

La tomate fait partie de la famille des solanacées, qui regroupe de nombreuses plantes toxiques. C’est pour cette raison qu’elle a longtemps été boudée en Angleterre et aux États-Unis. Il a fallu que, dans les années 1800, quelqu’un sur le parvis d’une église américaine mange des tomates pour que l’on comprenne que c’était un fruit mangeable, raconte Bertrand Dumont.

L’horticulteur s’intéresse à l’histoire derrière les fruits, les légumes et les fines herbes que nous consommons. Quand on regarde une tomate dans son assiette, elle ne vient pas du magasin, dit-il. Elle a à peu près de 3000 à 4000 ans d’histoire.

Il rappelle que la tomate, telle qu’on la connaît aujourd’hui, est le résultat d’une multitude d’essais-erreurs conduits au cours des siècles. C’est ce qui lui fait dire qu’il est normal de connaître des échecs en jardinage, car c’est ce qui fait évoluer les méthodes de culture.

Les fruits au Ciel, les racines en enfer

Bertrand Dumont souligne que les fruits ont été consommés bien avant les légumes dans l’histoire, car ils poussent dans les airs, près du Ciel. Ils étaient donc associés à Dieu. C’étaient souvent les nobles qui s’appropriaient les fruits, précise l’horticulteur.

À l’inverse, les légumes racines, tels que les carottes et les pommes de terre, ont longtemps été l’apanage des pauvres, car ils poussent dans la terre, donc près de l’enfer.