•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La société se déconfine, mais pas les aînés en CHSLD

Des arcs-en-ciel sont affichés à la fenêtre d'un CHSLD.
Des arcs-en-ciel sont affichés à la fenêtre d'un CHSLD.PHOTO : Radio-Canada
Publié le 27 mai 2020

« La seule fois qu'ils sont sortis de leur chambre, ceux qui n'avaient pas le coronavirus, c'est pour aller prendre un bain. Leur seul bain en deux mois. » L'avocate Maude Lépine s'est portée volontaire pour aller travailler dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Cela fait maintenant cinq semaines qu'elle est préposée aux bénéficiaires et elle est totalement choquée de voir que plusieurs résidents sont encore confinés à leur chambre.

J’essaie de me battre pour qu’ils puissent sentir le soleil sur leur peau, le vent sur leur visage, et entendre le bruit des oiseaux, affirme Maude Lépine. C’est essentiel pour la santé mentale et physique.

Elle reproche au gouvernement du Québec d’avoir oublié les résidents des CHSLD dans son plan de confinement. Le gouvernement donne son nonos à tout le monde, mais il n’y a rien qui se passe pour les personnes âgées parce qu’elles ne crient pas aussi fort que les autres personnes.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser