•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18 sur ICI Première.
Rattrapage du 31 mars 2020 : Coronavirus à Montréal et fabrication de masques

732 nouveaux cas au Québec : Entrevue avec Nima Machouf, épidémiologiste

Coronavirus : « Ça va mal à Montréal », estime une épidémiologiste

Publié le 31 mars 2020
Valérie Plante, Mylène Drouin et Sylvain Caron lors d'une conférence de presse à propos de la COVID-19.
La Ville de Montréal exclut, pour l'instant, l'isolement complet de l'île.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L'épidémiologiste Nima Machouf trouve que le nombre de cas de COVID-19 à Montréal est beaucoup trop élevé, même en considérant le nombre d'habitants. « Il faut fermer Montréal pour protéger le reste du Québec », croit-elle.

Nima Machouf estime que les voyageurs qui atterrissent à Montréal ne sont pas assez suivis. Elle déplore aussi que certains rassemblements religieux se poursuivent, malgré les consignes des autorités de la santé publique.

Je ne sais pas pourquoi Montréal tarde à prendre des mesures, dit-elle.

Lueur d’espoir pour le Québec

En ce qui a trait à la crise du coronavirus dans l’ensemble de la province, Nima Machouf soutient que les chiffres sont encourageants, même si le nombre de cas ne cesse d’augmenter. La courbe du Québec s’éloigne des prévisions du pire scénario, observe-t-elle.

L’épidémiologiste affirme que le Québec se trouve dans sa pire semaine depuis le début de la crise et qu’on doit s’attendre à voir le nombre de cas de COVID-19 augmenter encore.

Mais étant donné que l’augmentation est moindre que celle qui était prévue, c’est un premier indice que [les mesures de confinement] semblent commencer à marcher, pense-t-elle.