•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Oeuvres d'arts à risque et la responsabilité des municipalités : John R. Porter

Le titre de l'émission Le 15-18 avec l'animatrice Annie Desrochers, souriante.
Audio fil du jeudi 19 septembre 2019

Oeuvres d'arts à risque et la responsabilité des municipalités : John R. Porter

Patrimoine : il est important de sensibiliser les municipalités, dit un historien

Le pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec à Québec.
Le pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec à Québec.PHOTO : Radio-Canada / Carl Boivin
Le titre de l'émission Le 15-18 avec l'animatrice Annie Desrochers, souriante.
Le 15-18Publié le 23 septembre 2019

« En matière de patrimoine [...], le ministère de la Culture et des Communications devrait bâtir un programme destiné aux administrateurs municipaux qui, trop souvent, se retrouvent responsables d'un domaine d'œuvres pour lequel ils n'ont jamais été sensibilisés. » C'est l'avis de John Porter, historien de l'art et ancien directeur du Musée national des beaux-arts du Québec.

Il réagissait notamment à l’état lamentable dans lequel se trouve le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire. La direction a dû sonner l’alarme maintes fois avant que la Ville intervienne dans le dossier. Selon John Porter, dans des cas comme celui-ci, comme l’édifice n’était peut-être pas conçu pour abriter une collection au départ, il est important de faire l’effort de se conformer aux normes, sinon on se prive de subventions importantes venant d’instances gouvernementales.

Pour John Porter, sans formation, il est parfois difficile de reconnaître la valeur de ce qu’on a entre les mains, mais « le patrimoine dont sont responsables [les municipalités] appartient à la collectivité; il est de grande valeur ».