•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La controverse autour du Festival de la chanson de Granby disséquée

Vue de profil du visage de l'homme, coiffé d'un chapeau de feutre blanc.
Le rappeur SamianPHOTO : f6foto
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 3 mars 2022

Samian a publié, lundi sur Facebook, un statut dans lequel il dénonçait le festival. Le chanteur affirmait qu'il ne pouvait y jouer, puisqu'on lui demandait de présenter un spectacle exclusivement en français. Or, son dernier album contient uniquement des chansons en langue algonquienne. Il n'en fallait pas plus pour que le Festival de la chanson de Granby soit accusé de colonialisme. Simon Jodoin propose ici de rétablir les faits, expliquant entre autres qu'il était faux de soutenir que le festival exigeait du chanteur une prestation seulement en français.

« Ce qui m’intéresse, c’est de voir à quel point les voix de la compréhension et de la réconciliation sont pleines d’obstacles. »

— Une citation de  Simon Jodoin, chroniqueur