•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'histoire des idées avec Jonathan Livernois : La fondation du FRAP

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 11 oct. 2021 : Jours fériés, Pologne, et relève des sociétés d’histoire

L'histoire des idées avec Jonathan Livernois : La fondation du FRAP

Le Front d’action politique, première étape d’une contestation de gauche en 1970

Paul Cliche devant une affiche du FRAP, tenant une feuille dans sa main.
Paul Cliche, chef du Front d'action politique (FRAP)PHOTO : Fonds La Presse - BAnQ Vieux-Montréal
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 12 octobre 2021

L'opposition à Jean Drapeau s'est développée au cours du printemps 1970 avec la fondation du Front d'action politique (FRAP), qui avait comme chef Paul Cliche, figure bien connue de la gauche québécoise. Avec des élections de l'automne de la même année, le FRAP a décidé de présenter 13 candidats dans 18 districts, mais pas de candidat à la mairie. Parmi les grandes lignes du programme du parti, on retrouvait notamment la représentation proportionnelle, l'implantation de 10 000 logements sociaux par année et les garderies publiques.

L’historien Jonathan Livernois raconte comment cette opposition s’est installée quelques mois seulement avant la crise d’Octobre sans toutefois réussir à déloger Jean Drapeau du pouvoir.