•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les sociétés d'histoire à la croisée des chemins : Reportage de René Saint-Louis

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 11 oct. 2021 : Jours fériés, Pologne, et relève des sociétés d’histoire

Les sociétés d'histoire à la croisée des chemins : Reportage de René Saint-Louis

Les sociétés d’histoire ont un problème de relève

L'équipe de la Société historique de Saint-Anicet, en Montérégie.
Agathe Brisebois, présidente de la Société historique de Saint-Anicet pendant 27 ans, Luc Quenneville, l’actuel président, et Édith Larochelle, administratrice de l’organismePHOTO : Radio-Canada / René Saint-Louis
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 11 octobre 2021

Vieillissement de la population, déracinement des familles souches... Partout au Québec, la pandémie a accéléré le dépérissement des organismes voués à fouiller le passé de leur coin de pays. Heureusement, ils ne sont pas à court d'initiatives. René Saint-Louis, qui a été à leur rencontre, explique à Karyne Lefebvre comment la diversité et la patience sont de mise pour regarnir de nouveaux bénévoles les rangs des sociétés d'histoire.

À Longueuil, la Société historique et culturelle du Marigot parvient à attirer les citoyens avec des conférences sur, par exemple, les vols de cadavres ou la représentation de l’homosexualité au 19e siècle.

« Si on s’intéresse à des catégories diversifiées de la population dans l’histoire, on a des chances de se [frotter à] des méthodes innovantes, à de nouveaux courants en histoire, et ça intéresse les gens. »

— Une citation de  Louise Levac, présidente, Société historique et culturelle du Marigot