•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 31 mai 2021 : Pensionnats autochtones, et des travailleurs saisonniers s'indignent

L'histoire des idées avec Jonathan Livernois : 1976, l'émigration des anglophones

L'exode des anglophones en 1976

Publié le 2 juin 2021
Le 15 novembre 1976 : le nouveau premier ministre, René Lévesque, les députés Gilbert Paquette et Lise Payette
Le 15 novembre 1976 : le nouveau premier ministre, René Lévesque, les députés Gilbert Paquette et Lise PayettePHOTO : La Presse canadienne / CP Archive

Au cours des 15 années qui ont suivi la victoire du Parti québécois en 1976 et l'adoption de la loi 101, près de 200 000 anglophones ont quitté la province. De nombreux sièges sociaux d'entreprises ont aussi déserté le Québec à cette époque. Selon les chiffres du Conseil du patronat, 263 sièges sociaux ont élu domicile ailleurs entre janvier 1977 et novembre 1978. L'historien Jonathan Livernois revient sur ce pan de l'histoire.