•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.

Le sirop d’érable devrait-il faire partie du patrimoine immatériel du Québec?

Publié le 24 février 2021
Du sirop d'érable coulant d'un robinet dans une boîte de conserve.
Fabrication de sirop d'érablePHOTO : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Plusieurs sont surpris d'apprendre que la fabrication du sirop d'érable n'est pas reconnue comme faisant partie du patrimoine immatériel du Québec. Pour être considérée comme telle, une pratique culturelle doit être transmise de génération en génération et ancrée dans la communauté. Le chroniqueur Simon Jodoin souligne que si certains blâment le laxisme du gouvernement sur cette question, l'initiative doit d'abord venir du côté des acériculteurs. « Je ne crois pas que ce soit une simple lacune des instances politiques. C'est un mouvement qui doit venir de la base, des artisans eux-mêmes. » Il explique la marche à suivre pour réussir à faire reconnaître une pratique culturelle comme patrimoine immatériel.